Sécurité routière : attention aux effets des médicaments au volant

 
 
Sécurité routière : attention aux effets des médicaments au volant

La Sécurité routière, la Direction générale de la Santé et l’Ordre national des pharmaciens lancent une campagne d’information sur les risques liés à la prise de médicaments sur la conduite de véhicules.

En France 3,4% des accidents mortels de la route sont liés à une prise de médicaments, et dans la moitié des cas, les traitements en cause sont des benzodiazépines (anxiolytiques ou somnifères), consommés par plus de 11 millions de personnes dans l’hexagone*.
 
 Dans ce contexte, et alors que paraissait en mars 2017 un arrêté du ministère chargé de la Santé modifiant la liste des médicaments présentant des risques pour la conduite automobile, Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la Sécurité routière, Benoît Vallet, Directeur général de la Santé (DGS) et Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) ont signé ce mercredi 22 mars 2017, une convention visant à renforcer la sensibilisation du grand public aux effets des médicaments sur la conduite de véhicules. 
 
 *ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), rapport sur la consommation des benzodiazépines en France publié en janvier 2014.

-> Lire le communiqué de presse