« Rouler moins vite c'est sauver plus de vies »

 
 
« Rouler moins vite c'est sauver plus de vies »

À compter du 1er juillet 2018, la vitesse est passée de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens, sans séparateur central. Découvrez la nouvelle campagne sécurité routière.

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée est passée de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte

En quoi consiste cette mesure ?

  • Depuis le 1er juillet 2018, elle réduit de 90 à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central.

Quel impact ?

Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En effet, cette portion du réseau routier est celle sur laquelle les accidents mortels sont les plus fréquents : en 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1 911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h.

Une telle mesure présente également l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement.

Affiche de la campagne 80km/h

Les effets de la vitesse (cliquez sur l'image pour voir le document)

En savoir plus sur www.securite-routiere.gouv.fr