Nouvelles mesures de restriction de l’irrigation

 
 
cliquer sur image

Les mesures de restriction de l’eau dans le département des Deux-Sèvres ont été renforcées et concernent l’ensemble des Deux-Sèvriens.

 À compter du vendredi 29 septembre 2017 :

La prise d’un arrêté de crise sur le bassin de la Sèvre Niortaise a pour conséquence :

  • L’arrêt total des prélèvements d’irrigation agricole y compris pour les cultures dérogatoires et la zone de la Sèvre Niortaise réalimentée par le barrage de la Touche Poupard et la zone Mignon-Courance, seule zone du secteur qui ne soit pas encore concernée par une coupure de l’irrigation en 2017  ;
  • Les usages domestiques et secondaires peuvent être réglementés conformément au SDAGESchéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux Loire Bretagne ; l’arrosage des parcs, massifs, jardins et terrains de sport sera interdit toute la journée, à l’exception des jardins potagers pour lesquels l’interdiction horaire, de 10 heures à 19 heures, sera maintenue.
  • Les usages prioritaires restent quant à eux autorisés (AEP, Abreuvement des animaux, protection civile et militaire, les prélèvements industriels classés au titre des ICPE et les prélèvements indispensables aux exigences de la santé, de la salubrité publique et de la sécurité civile).

À compter du vendredi 29 septembre 2017, la situation évolue donc de la façon suivante sur le bassin de la Sèvre Niortaise :

  • arrêté de CRISE le bassin de la Sèvre Niortaise : Prélèvements agricoles interdits (y compris cultures dérogatoires et le bassin sur la Sèvre Niortaise réalimentée).

La mise en place de la crise implique également le renforcement des restrictions pour les usages domestiques et secondaires suivants :

—> Interdiction totale d’arrosage pour les pelouses, massifs, terrains de sports (hors green de golf), hormis pour les systèmes recyclant l’eau ;

—> Interdiction d’arrosage de 10 h à 19 h pour les potagers ;

—> les autres dispositions de l’arrêté préfectoral du 19 juin 2017 restent en vigueur (piscines, fontaines, jets d’eau, lavage des véhicules, lavage des bâtiments et voiries hors exceptions prévues explicitement).

-> Voir l'arrêté

Le tableau, ci-joint , actualise l’ensemble des mesures en vigueur dans le département des Deux-Sèvres.

D’autres mesures de restrictions pourront être prises, au vu de l’évolution de la situation.

Les Organismes Uniques de Gestion Collective sont à la disposition des irrigants pour toute précision utile concernant ces mesures.

La situation des restrictions dans chaque commune du département est disponible sur le site de l’Observatoire régional de l’eau : http://info.eau-poitou-charentes.org/

Retrouvez également ci-dessous :

la carte interactive des restrictions en cours  (cliquez sur les zones pour accéder à l'arrêté de restriction correspondant)

- les derniers bulletins d’étiage 

- les arrêtés-cadres 2017

le communiqué de presse du 28 septembre 2017

Depuis le 5 juin 2017, l’irrigation agricole diurne entre 10 heures et 19 heures est interdite dans le département des Deux-Sèvres.
Une dérogation s’applique aux exploitations agricoles qui disposent d’un atelier d’élevage compte tenu des contraintes que cette limitation fait peser sur leur activité.Une dérogation s’applique également à l’irrigation réalisée à partir de réserves et de plans d’eau déconnectés des milieux aquatiques superficiels ou souterrains qui ont fait l’objet d’un remplissage durant l’hiver 2016-2017 et qui n’a donc pas d’impact sur les ressources en eau actuelles.Des dérogations au cas par cas sont également possibles pour des systèmes spécifiques (mise sous pression permanente, …).
Les mesures de restriction de l’eau dans le département des Deux-Sèvres concernent l’ensemble des Deux-Sèvriens -> voir l'arrêté préfectoral du 19 juin 2017.

La situation des restrictions dans chaque commune du département est disponible sur le site de l’Observatoire régional de l’eau : http://info.eau-poitou-charentes.org/

Lire également "Nicolas Hulot et Stéphane Travert présentent les actions pour une meilleure gestion de la ressource en eau en période de sécheresse", le communiqué de presse du Ministère de la Transition écologique et solidaire du 9 août 2017.