Mesures de restriction des usages de l’eau : Arrêté préfectoral du 15 janvier 2018

 
 
Mesures de restriction des usages de l’eau : Arrêté préfectoral du 15 janvier 2018

Les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d'eau à usage d’irrigation agricole et de tous les plans d’eau, sur les communes du bassin versant du Cébron sont interdits jusqu'au 30 janvier 2018.

Les pluies de fin décembre 2017 et début janvier 2018 ont permis d’améliorer significativement les conditions hydrologiques sur l’ensemble des cours d’eau du département ainsi que sur les nappes d’eau superficielles.

La situation de la ressource en eau du département, notamment à destination de l’alimentation en eau potable pour l’année 2018, doit cependant être consolidée par la poursuite de la recharge des nappes profondes, qui devrait intervenir lors des prochains épisodes pluvieux.

Le niveau du Lac du Cébron reste également un point de vigilance : son remplissage est amorcé grâce aux pluies de janvier 2018, mais il convient de préserver tout le potentiel d’alimentation de cette ressource stratégique pour le nord du département.

C’est pourquoi des mesures de restriction des usages de l’eau sur le bassin d’alimentation de ce lac doivent être maintenues jusqu’au 30 janvier 2018.

Ainsi, restent interdits les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d'eau à usage d’irrigation agricole et de tous les plans d’eau, sur les communes du bassin versant du Cébron, à savoir les communes d’Adilly, Amailloux, Boussais, Chatillon sur Thouet, Fénery, Gourgé, Lageon, Louin, Maisontiers, Saint Aubin le Cloud, Saint Germain de Longue Chaume, Saint Loup Lamairé et Viennay et sur le reste du département lorsque le remplissage se fait par prélèvement en eaux souterraines. Cette mesure ne s’applique ni aux deux barrages assurant une production d’eau potable : La Touche Poupard et le Cébron , ni aux ouvrages bénéficiant d’un arrêté d’autorisation réglementant les conditions de gestion.

Voir l'arrêté préfectoral du 15 janvier 2018