Actualités

Gestion de l'eau

 
 
Le Bassin Mignon-Courance passe en alerte à compter du 9 mai 2016.

Bien que le cumul des précipitations enregistré depuis mi-janvier dans le département soit globalement dans la moyenne, l’automne puis le début d’hiver 2015/2016 ont été marqués par d’importants déficits pluviométriques dans le département (aucune précipitation d’octobre à mi-janvier en Deux-Sèvres). Les niveaux d’eau demeurent moyens en ce début de la saison d’étiage 2016.

Sur certains bassins, on constate que le débit des cours d’eau et le niveau des nappes baissent lentement, de sorte que certaines zones de gestion sont en difficulté, pénalisées par des pluies de printemps qui n’ont pas suffi à corriger le déficit hydrique accumulé cet hiver.

Cette évolution est plus marquée sur les affluents du bassin Sèvre-Niortaise Marais-Poitevin, mettant en difficulté les secteurs hydrographiques connus pour leur fragilité hydrologique.

Le niveau de la nappe à la station de Saint-Hilaire-la-Palud a atteint le seuil d’alerte de printemps. En conséquence, le bassin du Mignon-Courance passe en alerte à compter de lundi 9 mai 2016.

Sur ce bassin, le premier seuil de printemps n’entraîne cependant pas de restriction des prélèvements d’irrigation, mais il constitue un message de vigilance à destination des irrigants et de l’Organisme Unique de Gestion Collective du bassin (l’Établissement Public du Marais poitevin), dans l’objectif de les inciter à mettre en place des mesures d’autogestion pour empêcher, autant que possible, le franchissement des prochains seuils de restriction.

> carte_alerte_mp7_09052016 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,87 Mb